ASSOCIATION DES AMIS DU FOOT : site officiel du club de foot de lumes - footeo

CAN 2017: Les poules passées au crible

GROUPE A (LIBREVILLE) :
Gabon, Burkina Faso, Cameroun, Guinée-Bissau.

Souvent bien lôti, le pays organisateur n’a une nouvelle fois pas à se plaindre du tirage au sort. Le Gabon a tiré l’adversaire a priori le moins bien armé de chacun des pots. Le match d’ouverture le mettra aux prises à la Guinée-Bissau, petit poucet de cette édition, dont ce sera la première phase finale. Les Panthères auront pour autres adversaires leurs voisins camerounais, en cours de reconstruction, et les Etalons du Burkina Faso, qu’ils avaient battus lors de l’édition 2015. Si le Cameroun n’est pas à négliger, les hôtes du tournoi pouvaient difficilement rêver meilleur tirage.

GABON
Sélectionneur : Jorge Costa (portugais, 45 ans, en poste depuis juillet 2014).
Meilleur résultat à la CAN : quart de finaliste (1996, 2012).
Point(s) fort(s) : présence du meilleur avant-centre africain actuel (Pierre-Emerick Aubameyang), stabilité de l’effectif.
Point(s) faible(s) : avoir surtout disputé des matchs amicaux depuis une CAN 2015 ratée, relative pauvreté du banc de touche, implication parfois douteuse de certains cadres.

BURKINA FASO
Sélectionneur : Paulo Duarte (portugais, 47 ans, en poste depuis décembre 2015).
Meilleur résultat à la CAN : finaliste (2013).
Point(s) fort(s) : expérience et stabilité du groupe, force mentale illustrée par des qualifications souvent décrochées à la dernière minute.
Point(s) faible(s) : vieillissement des cadres, faiblesse du réservoir de joueurs binationaux.

CAMEROUN
Sélectionneur : Hugo Broos (belge, 64 ans, en poste depuis février 2016).
Meilleur résultat à la CAN : vainqueur (1984, 1988, 2000, 2002).
Point(s) fort(s) : potentiel offensif (Aboubakar, Njie, Choupo-Moting, Moukandjo), renouvellement en cours de l’effectif avec des jeunes prometteurs.
Point(s) faible(s) : inexpérience africaine du sélectionneur, faiblesse récurrente en phase finale depuis la fin des années 2000.

GUINÉE-BISSAU
Sélectionneur : Baciro Candé (bissau-guinéen, 49 ans, en poste depuis début 2016).
Meilleur résultat à la CAN : néant (première participation).
Point(s) fort(s) : cohésion de l’effectif, statut d’outsider ôtant toute pression à l’équipe.
Point(s) faible(s) : inexpérience, absence totale de repères en haute compétition.

GROUPE B (FRANCEVILLE) :
Algérie, Tunisie, Sénégal, Zimbabwe.

Cette poule très dense verra l’Algérie et la Tunisie s’affronter, comme au même stade du tournoi en 2013, après avoir défié le Zimbabwe et le Sénégal. Comme lors des éditions 2012 et 2015, les Lions de la Teranga arrivent gonflés à bloc après des qualifications très convaincantes. Eux aussi auront droit à des retrouvailles, contre des Fennecs qui les avaient battus en 2015. Eliminés au premier tour il y a deux ans comme en 2012, les hommes d’Aliou Cissé sont bien décidés à faire mentir le dicton « jamais deux sans trois », avec un sélectionneur qui paraît leur avoir transmis la rage de vaincre qui l’animait en tant que joueur. Une même préoccupation animera les Warriors du Zimbabwe, éliminés deux fois au premier tour lors de la précédente décennie (2004, 2006).

ALGÉRIE
Sélectionneur : non nommé.
Meilleur résultat à la CAN : vainqueur (1990).
Point(s) fort(s) : puissance de feu offensive, qualité de jeu, technique individuelle.
Point(s) faible(s) : se trouver sans sélectionneur à moins de trois mois de la CAN, manques récurrents dans le secteur défensif (lenteur de l’axe, faiblesse du côté droit), difficulté à répondre au défi physique quand celui-ci se présente.

TUNISIE
Sélectionneur : Henry Kasperczak (polonais, 70 ans, en poste depuis juillet 2015).
Meilleur résultat à la CAN : vainqueur (2004).
Point(s) fort(s) : régularité en phase finale, état d’esprit revanchard après l’élimination scandaleuse de 2015, qualité des joueurs locaux rompus aux joutes africaines.
Point(s) faible(s) : frilosité tactique (recours à une défense à 5), leaders offensifs en perte de compétitivité dans le Golfe (Youssef Msakni, Yassine Chikhaoui).

SÉNÉGAL
Sélectionneur : Aliou Cissé (sénégalais, 40 ans, en poste depuis mars 2015).
Meilleur résultat à la CAN : finaliste (2002).
Point(s) fort(s) : phase éliminatoire parfaite (6 matchs, 6 victoires), qualité de l’effectif à la plupart des postes, intégration réussie de jeunes binationaux (Keita Baldé en tête).
Point(s) faible(s) : faiblesse récurrente en phase finale (jamais au 2eme tour depuis 2006), relative faiblesse sur les côtés défensifs.

ZIMBABWE
Sélectionneur : Kalisto Pasuwa (zimbabwéen, 46 ans, en poste depuis avril 2015).
Meilleur résultat à la CAN : 1er tour (2004 et 2006).
Point(s) fort(s) : statut d’outsider ôtant toute pression à l’équipe, qualité des joueurs évoluant en PSL sud-africaine.
Point(s) faible(s) : qualification avec un total modeste dans un groupe faible, manque d’expérience récente en haute compétition.

GROUPE C (OYEM) :
Côte d’Ivoire, RD Congo, Maroc, Togo.

Que de retrouvailles dans ce groupe C ! Retrouvailles entre la Côte d’Ivoire, tenante du trophée, et la RD Congo, qu’elle avait battue en demi-finales. Retrouvailles également entre Hervé Renard, désormais sur le banc du Maroc, et les Eléphants qu’il conduisit au sacre il y a deux ans en Guinée équatoriale. Retrouvailles enfin entre l’homme à la chemise blanche et son père spirituel Claude Le Roy, passé précédemment par… la RDC.

CÔTE D’IVOIRE
Sélectionneur : Michel Dussuyer (français, 57 ans, en poste depuis juillet 2015).
Meilleur résultat à la CAN : vainqueur (1992, 2015).
Point(s) fort(s) : effectif riche en éléments de classe à tous les postes, grande expérience des phases finales chez les joueurs comme chez le sélectionneur, qualité de la génération montante (Bailly, Kanon, Seri, Kessié, Kodjia).
Point(s) faible(s) : manque de match référence lors des éliminatoires, dans un groupe réduit à trois candidats à la qualification.

RD CONGO
Sélectionneur : Florent Ibenge (congolais, 55 ans, en poste depuis août 2014).
Meilleur résultat à la CAN : vainqueur (1968, 1974 – en tant que Zaïre).
Point(s) fort(s) : montée en puissance de l’équipe au fil des ans, excellente alchimie entre joueurs locaux et binationaux, savoir-faire du coach en phase finale, avec une victoire lors du CHAN 2016.
Point(s) faible(s) : risques d’interférences extra-sportives.

MAROC
Sélectionneur : Hervé Renard (français, 48 ans, en poste depuis février 2016).
Meilleur résultat à la CAN : vainqueur (1976).
Point(s) fort(s) : qualification acquise précocement, temps pris par le staff pour travailler l’aspect défensif, savoir-faire du coach en phase finale, avec deux CAN gagnées sur quatre disputées en tant que sélectionneur.
Point(s) faible(s) : faiblesse au poste d’avant-centre.

TOGO
Sélectionneur : Claude Le Roy (français, 46 ans, en poste depuis avril 2016).
Meilleur résultat à la CAN : quart de finaliste (2013).
Point(s) fort(s) : présence de joueurs de talent, en particulier aux postes offensifs, ruse et immense expérience du sélectionneur.
Point(s) faible(s) : sélection souvent sujette à des crises internes avant les tournois, résultats moyens en éliminatoires (qualification heureuse comme meilleur deuxième).

GROUPE D (PORT-GENTIL) :
Ghana, Mali, Egypte, Ouganda.

Souvent placé, jamais gagnant (depuis 1982), le Ghana va s’armer de vigilance. Avec pour adversaires le Mali, l’Egypte et l’Ouganda, les Black Stars ne devront pas faire d’excès de confiance. A noter que trois des quatre équipes de ce groupe D sont également adversaires en poules éliminatoires du Mondial 2018. De quoi limiter l’effet de surprise, même face à l’Ouganda, qui va retrouver la Coupe d’Afrique 39 ans après sa dernière participation.

GHANA
Sélectionneur : Avram Grant (israélien, 61 ans, en poste depuis novembre 2014).
Meilleur résultat à la CAN : vainqueur (1963, 1965, 1978, 1982).
Point(s) fort(s) : régularité, très bonne connaissance des adversaires, tous rencontrés récemment.
Point(s) faible(s) : manque d’efficacité offensive lors des sorties récentes de l’équipe.

MALI
Sélectionneur : Alain Giresse (français, 64 ans, en poste depuis mars 2015).
Meilleur résultat à la CAN : finaliste (1972).
Point(s) fort(s) : régularité, intégration réussie des jeunes pousses, 3emes de la Coupe du Monde U20 2015, important réservoir de talents binationaux, équipe nationale en voie de structuration.
Point(s) faible(s) : équipe abonnée ces dernières éditions aux places de demi-finalistes, doit franchir un cap.

EGYPTE
Sélectionneur : Hector Cuper (argentin, 60 ans, en poste depuis mars 2015).
Meilleur résultat à la CAN : vainqueur (1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008, 2010).
Point(s) fort(s) : renouvellement générationnel assuré, joueurs locaux de qualité et rompus aux joutes africaines, jeunes joueurs réussissant mieux en Europe que les générations précédentes.
Point(s) faible(s) : faiblesse au poste d’avant-centre.

OUGANDA
Sélectionneur : Miludin Sredojevic (serbe, 47 ans, en poste depuis mai 2013).
Meilleur résultat à la CAN : finaliste (1978).
Point(s) fort(s) : stabilité du staff sportif, groupe façonné et bonifié patiemment, régularité des résultats.
Point(s) faible(s) : absence totale de repères en phase finale, inexpérience.

JM Despejm, Jocker 14 et 31 eldingo ont pronostiqué LIGUE 1 CONFORAMA environ 11 heures
LIGUE 1 CONFORAMA : nouvelle journée 1 jour
michel mohcoq, moustache danivi et 11 autres personnes ont pronostiqué LIGUE 1 CONFORAMA 5 jours
31 eldingo a pronostiqué LIGUE 1 CONFORAMA 8 jours
loic poirier, Jocker 14 et JM Despejm ont pronostiqué LIGUE 1 CONFORAMA 9 jours
LIGUE 1 CONFORAMA : nouvelle journée 12 jours
Jocker 14 est devenu membre 17 jours
JM Despejm, Arthur Bouque et 15 autres personnes ont pronostiqué LIGUE 1 CONFORAMA 19 jours
Pierre08 a pronostiqué LIGUE 1 CONFORAMA 24 jours
LIGUE 1 CONFORAMA : nouvelle journée 24 jours
Alexandre Thiery est devenu membre 25 jours
michel mohcoq, Michelle Leboucher et 11 autres personnes ont pronostiqué LIGUE 1 CONFORAMA 26 jours
31 eldingo, PHILIPPE FERMENT et 3 autres personnes ont pronostiqué LIGUE 1 CONFORAMA 1 mois
LIGUE 1 CONFORAMA : nouvelle journée 1 mois
Michelle Leboucher, scapulaire Bordelais et 14 autres personnes ont pronostiqué LIGUE 1 CONFORAMA 1 mois
La journée 14 se termine dans

La journée 14 est terminée

LIGUE 1

Aperçu des matchs à pronostiquer

St Etienne
STRASBOURG
Rennes
NANTES
Dijon
TOULOUSE